Suzanne Jobidon, la « photographe errante »

Source : Le Soleil, Michèle Laferrière, 29 janvier 2016 

Suzanne Jobidon, la « photographe errante », présente sa première exposition solo à l'Espace galerie Sherpa, à Québec. Elle a vaincu « l'Everest » en sélectionnant une centaine de photos parmi les milliers qu'elle accumule depuis une quinzaine d'années.

L'Espace galerie Sherpa est un sympathique café du quartier Saint-Roch où convergent des gens de tous horizons. L'art social, celui qui guérit, provoque et rassemble, y est à l'honneur. (...)Dans l'espace vitré qui donne sur le boulevard Charest  sont accrochées des photos qu'elle a transférées sur des toiles. Elle invite les gens à écrire ce qu'ils ressentent directement sur la toile.En ce qui la concerne, son propos est clair. Suzanne Jobidon dénonce les gouvernements et les institutions qui détruisent le patrimoine et la culture au profit d'idéaux économiques. Le Centre Durocher, l'église Saint-Jean-Baptiste, le presbytère de l'église Saint-Dominique : leur disparition la révolte. Et elle compte bien en informer le maire, Régis Labeaume, en lui remettant les commentaires des visiteurs. (...)Intitulée Que font-ils de nous?, son exposition est présentée jusqu'au 23 février à l'Espace galerie Sherpa, au 130, boulevard Charest Est, à Québec. Information : infopech.orgTout l'article ]