La Ville de Québec veut responsabiliser les maîtres de pitou et minou

Source : Le Soleil, Patricia Cloutier, 3 octobre 2015 

Trop de chiens se baladent sans médaille au cou à Québec. La Ville compte sur son nouveau fournisseur en gestion animalière pour renverser la vapeur et faire en sorte que les citoyens mettent la main dans leur poche et se responsabilisent par rapport à leur animal. (...)

La Ville a octroyé mercredi un contrat de 3,8 millions $ au refuge Les fidèles moustachus pour s'occuper des animaux perdus et trouvés à partir du 1er janvier 2016. Le grand objectif est simple : recueillir plus d'argent avec les licences animales pour ensuite le réinvestir pour contrôler la population de chats errants.À Québec, les licences pour chien sont obligatoires, mais la Ville peine à faire appliquer son règlement. « Pourquoi il y a à peu près 40 % des propriétaires de chiens qui ont une licence ? Moi, j'ai besoin de cet argent-là si on veut mettre en place des programmes de stérilisation ! » lance [Patrick Voyer, conseiller responsable du dossier]. Il souhaite que les propriétaires de chiens paient leur dû (environ 35 $ par année) et il invite les propriétaires de chats à se procurer une médaille - qui reste facultative - pour leur animal.La Ville amorce ainsi un véritable changement de culture dans la gestion animalière. (...)[ Tout l'article. À lire aussi : Chiens et chats perdus : Yük suscite l’engouement. ]