De l'aide pour la commercialisation des produits technos

Jardin de Saint-Roch
Quartier Saint-Roch. Septembre 2012.
Source : Le Soleil, Gilbert Leduc, 25 novembre 2015 

Avant de briller à l'international, les entreprises doivent se faire les dents chez elles. Une fois cette étape franchie, elles doivent compter sur un coup de pouce financier pour leur permettre de commercialiser leur idée de génie à l'étranger.

« Je me fais toujours demander par mes clients potentiels si ma ville achète mes produits», expose Marie-Josée Proulx, présidente d'Intelli3, une firme de développement d'applications géomatiques qui planche actuellement avec la Ville de Québec sur une plateforme technologique qui permet d'intégrer dans un seul système l'ensemble des données détenues par la municipalité sur le va-et-vient des véhicules sur son territoire. (...)Président de Nyx Hemera, une société du quartier Saint-Roch spécialisée dans la conception de systèmes intelligents de contrôle des luminaires dans les tunnels, Pierre Longtin a profité de cette vitrine technologique pour tester sa technologie dans le tunnel Joseph-Samson. Aujourd'hui, Nyx Hemera est présent à Singapour et aux États-Unis. Et les occasions d'affaires pleuvent en Colombie et en Norvège. (...)

Aide de 432 000 $

Par l'entremise de sa Stratégie de développement économique et plus particulièrement par ses programmes de vitrine technologique et de soutien pour le développement des entreprises technos du quartier Saint-Roch, la Ville de Québec vole au secours de jeunes pousses comme Intelli3 et Nyx Hemera. (...)[ Tout l'article. À lire aussi : La Ville de Québec veut aider les entreprises technos de Saint-Roch. ]