Un piano au parvis

Le piano itinérant qui s'est posé pour l'été sur le parvis de l'église Saint-Roch a été inauguré officiellement hier sous le soleil et dans la bonne humeur.Des résident(e)s de la Chancelière avaient fourni tapis et accessoires décoratifs pour lui aménager un salon éphémère. La veille, deux jeunes du quartier l'avaient peint in situ sous les regards intrigués. On leur doit également les dessins ornant la toile qui recouvrira l'instrument la nuit.Tous les jours, le piano sans toit ni loi sera à la disposition de quiconque aura envie d'en jouer. Des jams informels se tiendront également le midi sur le parvis, pour encourager tout un chacun à se l'approprier durant les heures de lunch. L'initiative portée par la Table de quartier L'EnGrEnAgE coordonnée par Anne-Marie Bonneville, en collaboration avec l'agent de mixité Boromir Vallée Dore, s'inscrit dans le cadre de Vie de parvis, un projet né en 2012 pour favoriser l'animation et l'aménagement du parvis et la bonne cohabitation entre commerçants, résidents, travailleurs et itinérants.Déjà adopté par les habitués de cette place publique, ce nouvel instrument de mixité comptera sur leur protection jusqu'à son enlèvement, vraisemblablement à l'automne.